Envoyez nous un message

Merci de bien vouloir compléter les champs obligatoires *









Où nous trouver ?

Contact

Le Moulin du Roc – Scène nationale
9 boulevard Main
CS 18555 - 79025 Niort Cedex
Horaires guichet billetterie :
> mar/ven 12h30 – 19h00
> sam 14h – 19h00
> dim/lun Billetterie cinéma uniquement
> Vacances scolaires :
> mar/sam 14h00 – 19h00
> dim/lun Billetterie cinéma uniquement
Informations / Réservations : 05 49 77 32 32
Administration : 05 49 77 32 30

Infos

Moulin du roc

BacchantesSpectacle

  • Bacchantes (2)
  • Bacchantes (5)
  • Bacchantes (6)

Chorégraphie : Marlene Monteiro Freitas
Avec :

Andreas Merk, Betty Tchomanga, Cookie, Cláudio Silva, Flora Détraz, Gonçalo Marques, Guillaume Gardey de Soos, Johannes Krieger, Lander Patrick, Marlene Monteiro Freitas, Miguel Filipe, Tomás Moital, Yaw Tembe
Lumière et espace : Yannick Fouassier
Son : Tiago Cerqueira

Texte ci-contre : Mélanie Jouen pour le TAP

Crédit photos : Laurent Philippe

  • Danse

  • Tarifs spéciaux de 12 à 20€ – Offre réservée aux adhérents

  • Durée : 2h20

  • Départ en bus à 18h30 du Moulin du Roc

  • 12 avril 2019 - 20h
    Au Théâtre Auditorium de Poitiers
    Billetterie
Mouvements
Bacchantes
Prélude pour une purge
Marlène Monteiro Freitas


Dada réinventé, attention les yeux !

 

Yeux outrés et gueules ouvertes, les Bacchantes s’ébattent en tension entre harmonie et démesure, sagesse et sauvagerie, idée et sensualité. Ici sans genre assigné, ces êtres hybrides dévoués au culte de Dionysos puisent dans la tragédie d’Euripide l’immuable dilemme humain. Mouvements mécanisés, faces grimaçantes, sur un dub remixé par les trompettes et percussions live ou sur un Boléro de Ravel, ils dansent et leur délire dégorge nos passions enfouies. Marlene Monteiro Freitas crée des figures équivoques et engendre des états ambigus. La chorégraphe cap-verdienne travaille une danse expressionniste qui, par la métamorphose et l’outrance, fonde une fête carnavalesque, un envoûtant exutoire.

 

Menant le bal, la chorégraphe cap-verdienne donne libre cours à sa fantaisie débridée dans une composition dadaïste hilarante.
Emmanuelle Bouchez / Télérama

 

 

 

Site officiel de la compagnie