Envoyez nous un message

Merci de bien vouloir compléter les champs obligatoires *








Où nous trouver ?

Contact

Le Moulin du Roc – Scène nationale
9 boulevard Main
CS 18555 – 79025 Niort Cedex
Horaires guichet billetterie :
> mar/ven 12h30 – 19h00
> sam 14h – 19h00
> dim/lun Billetterie cinéma uniquement
> Vacances scolaires :
> mar/sam 14h00 – 19h00
> dim/lun Billetterie cinéma uniquement
Informations / Réservations : 05 49 77 32 32
Administration : 05 49 77 32 30

Infos

Moulin du roc

La DouleurCinéma

 

logo_vfstfLa projection du lundi 12 février à 18h15 est proposée est Version Française Sous-Titrée pour sourds et malentendants.

Téléchargez le dossier de presse

Juin 1944, la France est toujours sous l’Occupation allemande. L’écrivain Robert Antelme, figure majeure de la Résistance, est arrêté et déporté. Sa jeune épouse Marguerite, écrivain et résistante, est tiraillée par l’angoisse de ne pas avoir de ses nouvelles et sa liaison secrète avec son camarade Dyonis. Elle rencontre un agent français de la Gestapo, Rabier, et, prête à tout pour retrouver son mari, se met à l’épreuve d’une relation ambiguë avec cet homme trouble, seul à pouvoir l’aider. La fin de la guerre et le retour des camps annoncent à Marguerite le début d’une insoutenable attente, une agonie lente et silencieuse au milieu du chaos de la Libération de Paris.

 

 

J’ai lu La Douleur vers 19 ans et comme beaucoup de gens, ce livre m’a bouleversé. Aussi parce qu’il s’inscrivait dans une histoire personnelle. Cette femme qui attend le retour de son mari des camps de concentration et, alors que tout le monde revient, lui ne revient pas… Ce personnage faisait écho à la figure même de mon père, qui était quelqu’un qui attendait toujours, me semble-t-il. Même après qu’il ait eu la certitude que la vie de ses parents et de son frère s’était terminée à Auschwitz. Pour ces gens qui n’avaient pas de dépouille, l’absence était toujours présente. Et ce n’était pas une idée intellectuelle, c’était très concret. La présence de l’absence… De mon point de vue, c’était ce que racontait La Douleur : être face à cette présence. Replié sur soi-même, un voyage intérieur.(…)
Je ne voulais pas faire un biopic sur Marguerite Duras. Mais j’ai fait ce film en amenant Marguerite au niveau de ce qu’est un être humain et qui réagit comme un être humain, pas comme un écrivain. Le personnage de l’écrivain est un concept et je voulais d’emblée évacuer la figure de Duras – son récit lui-même me l’autorisait puisqu’on ne peut pas dire que c’est une véritable autobiographie.

Emmanuel Finkiel

La Douleur

Un film de Emmanuel Finkiel

 

France – 2017
Durée : 2h06

 

Scénario : Emmanuel Finkiel
D’après La Douleur de Marguerite Duras (Ed. P.O.L.)
Photographie : Alexis Kavrychine
Montage : Sylvie Lager

 

Avec Mélanie Thierry, Benoît Magimel, Benjamin Biolay, Shulamit Adar

Bande-annonce

Séances

  • Mer 31 Jan 2018 - 18h
  • Jeu 1 Fev 2018 - 14h - 20h15
  • Ven 2 Fev 2018 - 15h30 - 18h - 20h15
  • Sam 3 Fev 2018 - 16h - 18h15
  • Dim 4 Fev 2018 - 18h30
  • Lun 5 Fev 2018 - 16h - 17h30 - 20h
  • Mar 6 Fev 2018 - 14h - 20h15
  • Mer 7 Fev 2018 - 16h30
  • Jeu 8 Fev 2018 - 20h
  • Ven 9 Fev 2018 - 18h
  • Sam 10 Fev 2018 - 18h15 - 20h30
  • Dim 11 Fev 2018 - 20h
  • Lun 12 Fev 2018 - 16h - 18h15 (VFSTF)
  • Mar 13 Fev 2018 - 14h - 18h15 - 20h30
  • Mer 14 Fev 2018 - 15h45
  • Jeu 15 Fev 2018 - 20h15
  • Sam 17 Fev 2018 - 18h
  • Dim 18 Fev 2018 - 16h
  • Lun 19 Fev 2018 - 14h
  • Mar 20 Fev 2018 - 20h30