Envoyez nous un message

Merci de bien vouloir compléter les champs obligatoires *








Où nous trouver ?

Contact

Le Moulin du Roc – Scène nationale
9 boulevard Main
CS 18555 – 79025 Niort Cedex
Horaires guichet billetterie :
> mar/ven 12h30 – 19h00
> sam 14h – 19h00
> dim/lun Billetterie cinéma uniquement
> Vacances scolaires :
> mar/sam 14h00 – 19h00
> dim/lun Billetterie cinéma uniquement
Informations / Réservations : 05 49 77 32 32
Administration : 05 49 77 32 30

Infos

Moulin du roc

Le Triomphe de l’amourSpectacle

Avec :
Edwige Baily, Jean-Noël Brouté, Christophe Coin, Philippe Duclos, Stéphane Excoffier, Leslie Menu, Dominique Parent, Thibault Vinçon

Texte : Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux
Mise en scène : Denis Podalydès – sociétaire de la Comédie-Française
Direction musicale : Christophe Coin
Scénographie : Éric Ruf
Costumes : Christian Lacroix
Lumières : Stéphanie Daniel
Son : Bernard Vallery
Maquillage et coiffure : Véronique Soulier-Nguyen
Crédit photos : Pascal Gely

  • Théâtre

  • Tarif A : de 10 à 38€

  • Salle numérotée

  • Durée : 2h05

  • Dès 15 ans

Dramaturgies
Le Triomphe de l’amour
Marivaux / Denis Podalydès, sociétaire de la Comédie-Française

« Le Triomphe de l’amour », est-ce si sûr ?

 

La princesse Léonide se travestit en homme dans l’espoir de résider chez le philosophe Hermocrate. Elle est tombée sous le charme d’Agis, l’héritier légitime d’un trône qu’elle occupe malgré elle. Sachant qu’il a été élevé dans la haine de sa personne, elle use de subterfuges dans l’espoir de gagner son cœur. Pour se faire accepter dans la maisonnée composée du philosophe, de sa sœur Léontine et d’Agis, elle va devoir séduire chacun des trois, tantôt sous les traits d’un homme, tantôt sous ceux d’une femme…

Sous nos yeux est disséqué le désir amoureux, celui qui submerge, envahit, dévaste. L’amour est bien présent mais tel une maladie du cœur, il contaminera insidieusement tous les protagonistes de la pièce pour les laisser exsangue. Dans cette comédie cruelle, Marivaux nous ferait presque croire qu’il n’y a pas d’amour heureux…

 

 

Lorsqu’il endosse les habits du metteur en scène, Denis Podalydès ne laisse pas en coulisse l’énergie qui le caractérise lorsqu’il joue. Il prend les textes d’assaut comme si sa vie en dépendait. Sans mièvrerie, sans fausse pudeur et sans économie. Ce qu’il aime, c’est donner un corps aux mots, un volume aux émotions, un habitacle à la pensée. 

Joëlle Gayot – Télérama