Envoyez nous un message

Merci de bien vouloir compléter les champs obligatoires *









Où nous trouver ?

Contact

Le Moulin du Roc – Scène nationale
9 boulevard Main
CS 18555 - 79025 Niort Cedex
Horaires guichet billetterie :
> mar/ven 12h30 – 19h00
> sam 14h – 19h00
> dim/lun Billetterie cinéma uniquement
> Vacances scolaires :
> mar/sam 14h00 – 19h00
> dim/lun Billetterie cinéma uniquement
Informations / Réservations : 05 49 77 32 32
Administration : 05 49 77 32 30

Infos

Moulin du roc

Les Amazones d’AfriqueSpectacle

Chant : Mamani Keita, Rokia Koné, 

Kani Sidibe

Guitare, basse : Liam Farrell

Choeur : Mariam Koné

Guitare : Mamadou Diakite

Batterie : Joseph Palmer

Claviers : Llorens Barcelo Vives

  • Musique du monde

  • Tarif B : de 10 à 32€

  • Autour du spectacle, en accès libre :

  • QUAND L’OEIL ECOUTE, deux conférences musicales d’une heure, en partenariat avec le réseau des médiathèques de la CAN et la radio D4B :

    Jean Laurent, musicien et pédagogue offre des pistes pour mieux percevoir les voix puissantes venues d’Afrique et leurs inStruments.

     

    - Mardi 7 octobre à 18h30 à la médiathèque d’Aiffres

    - Vendredi 10 octobre à 18h à la médiathèque Pierre-Moinot à Niort

  • TABLE RONDE, en partenariat avec Impulsion Femmes, afin d’échanger sur les mutilations sexuelles dont sont victimes les femmes.

    Avec Ghada Hatem-Gantzer, praticien hospitalier et médecin-chef de la maison des femmes de St Denis, l’association Les Orchidées Rouges qui se bat contre les mutilations sexuelles, et Christine Mauget, co-présidente de la Fédération régionale Nouvelle-Aquitaine du Planning Famillial et en charge des questions internationales pour la Confédération nationale du Planning Familial.

     

    - Jeudi 9 novembre à 18h30 en galerie

Extrait

Musiques et voix
Les Amazones d’Afrique
Republique Amazone

Tout ce que l’Afrique de l’Ouest compte de divas s’est réuni dans le collectif les Amazones d’Afrique.

 

Symbole fort et voyage musical palpitant, elles perpétuent avec élégance la tradition mandingue en lui insufflant l’énergie des mégalopoles africaines. De l’âme, du souffle et un pari ambitieux : faire de ce concert un outil de lutte pour le droit bafoué des femmes africaines.

Pour dénoncer inlassablement cette barbarie, les Amazones ont choisi de soutenir l’action du docteur Denis Mukwege, le chirurgien gynécologue connu pour les soins qu’il apporte depuis 1999 aux victimes de violences sexuelles en République démocratique du Congo.

 

A lire leurs noms, on comprend pourquoi le mot supergroupe n’est pas abusif pour les qualifier : des solistes comme Rokia Koné, la « rose de Bamako » ; la bamakoise Mamani Keita, égérie de l’électro-mandingue ; Kani Sidibe, l’étoile naissante de la musique malienne ; des choristes comme la Malienne Mariam Koné ; et des musiciens tels que Liam Farrell, musicien électro, à la guitare basse, le guitariste Mamadou Diakite, le batteur Joseph Palmer, ou encore le claviériste Llorens Barcelo Vives.

 

L’album République Amazone, sorti en mars 2017, laisse entendre un savoureux mélange de sonorités traditionnelles et électro, empruntant autant au blues mandingue, au funk, au dub et aux rythmes antiques qu’aux rythmiques occidentales.

 

Nous ne sommes pas en guerre contre quiconque, certainement pas contre les hommes. L’album veut avant tout

montrer que la femme est un être libre, et qu’il doit s’épanouir dans nos sociétés. Il s’agit de vivre !

Mariam Koné