Envoyez nous un message

Merci de bien vouloir compléter les champs obligatoires *








Où nous trouver ?

Contact

Le Moulin du Roc – Scène nationale
9 boulevard Main
CS 18555 – 79025 Niort Cedex
Horaires guichet billetterie :
> du lundi au vendredi de 17h30 à 20h30
> le samedi de 10h00 à 12h30 et de 13h30 à 19h00
> le dimanche, la billetterie cinéma est ouverte aux horaires des séances
Permanence téléphonique :
> du mardi au vendredi de 14h00 à 17h00

Informations / Réservations : 05 49 77 32 32
Administration : 05 49 77 32 30

Infos

Moulin du roc

Les Règles du jeuSpectacle

Texte : Yann Verburgh
Mise en scène : Lorraine de Sagazan
Avec : Nama Keita et Nicolas Perrochet
Lumières : Nieves Salzmann
Scénographie et Costumes : Cécilia Galli
Création sonore : Noam Morgensztern
Régie Générale : Kourou / Jean-François Lelong
Administration, production, diffusion : AlterMachine / Laure Meilhac et Carole Willemot
Crédit photo : Simon Gosselin

  • Théâtre

  •  

    Représentations en audiodescription (réalisation Accès Culture)

     

    Réservation des casques et boîtiers audio à l’accueil-billetterie du Moulin du Roc

    (9 bd Main à Niort – 05 49 77 32 32)

  • Tarif D : de 10 à 20€

  • Durée : 55mn

  • Dès 8 ans

  • Représentation scolaire le même jour

  • Salle numérotée

Dramaturgies / Jeune public
Les Règles du jeu
Yann Verburgh / Lorraine De Sagazan

Rêver un nouveau monde…

 

Dans le chaos d’après-guerre, deux enfants font des ruines d’Alep leur terrain de jeux. Comment envisager l’avenir quand on a tout perdu ? Avec leur imaginaire pour seul refuge, ils inventent leur destin dans un monde rêvé à hauteur d’enfant.

 

C’est au coeur de la plus vieille ville des Pays-des-Guerres que commence l’histoire, au lendemain de la dernière des dernières guerres. Nama et Nicolas se retrouvent chaque jour au milieu des champs de ruines. Ils sont les acteurs d’un jeu de construction magique, univers de tous les possibles, qui laisse entrevoir ce que le monde pourrait être lorsque l’on s’autorise à rêver. La performance des deux comédiens fait transpirer l’émotion dès les premières paroles.

 

Yann Verburgh signe ici un texte fort où la guerre et ses ravages sont abordés sans détour. La mise en scène délicate de Lorraine de Sagazan questionne sur l’humanité et le monde tel que nous le (dé)construisons.