Envoyez nous un message

Merci de bien vouloir compléter les champs obligatoires *









Où nous trouver ?

Contact

Le Moulin du Roc – Scène nationale
9 boulevard Main
CS 18555 - 79025 Niort Cedex
Horaires guichet billetterie :
> mar/ven 12h30 – 19h30
> sam 14h – 19h30
> dim/lun Billetterie cinéma uniquement
> Vacances scolaires :
> mar/sam 14h00 – 19h30
> dim/lun Billetterie cinéma uniquement
Informations / Réservations : 05 49 77 32 32
Administration : 05 49 77 32 30

Infos

Moulin du roc

Marvin ou la belle éducationCinéma

 

Sélection Orizzonti, Mostra de Venise 2017

Téléchargez le dossier de presse

Martin Clément, né Marvin Bijou, a fui. Il a fui son petit village des Vosges. Il a fui sa famille, la tyrannie de son père, la résignation de sa mère. Il a fui l’intolérance et le rejet, les brimades auxquelles l’exposait tout ce qui faisait de lui un garçon «différent». Envers et contre tout, il s’est quand même trouvé des alliés. D’abord, Madeleine Clément, la principale du collège qui lui a fait découvrir le théâtre, et dont il empruntera le nom pour symbole de son salut. Et puis Abel Pinto, le modèle bienveillant qui l’encouragera à raconter sur scène toute son histoire. Marvin devenu Martin va prendre tous les risques pour créer ce spectacle qui, au-delà du succès, achèvera de le transformer.

 

 

Entretien avec Anne Fontaine

 

À l’origine de Marvin, il y a En finir avec Eddy Bellegueule, d’Edouard Louis, dont Marvin n’est pourtant pas l’adaptation. Racontez-nous la genèse du film.
J’ai ressenti un lien très fort avec le héros du livre. J’ai voulu lui réinventer un destin, explorer la manière dont il allait se construire après un départ si difficile dans cette famille – et cette France – socialement et culturellement déshéritée ; lui imaginer des rencontres déterminantes à l’adolescence; bref, prendre de telles libertés que Marvin ne pouvait plus être une adaptation du roman, pourtant puissant.

 

Comment analysez-vous le lien que vous ressentiez avec ce personnage ?
J’aime l’idée que des êtres puissent échapper à leur condition, que rien n’est jamais joué, jamais foutu, et qu’il est possible de transformer les obstacles en quelque chose de fort. Cela me guide depuis toujours. Comment y parvient-on ? Comment réussit-on à transcender ces difficultés ? Ce sont des questions auxquelles il est facile de s’identifier, auxquelles, moi, je m’identifie.

 

Marvin doit également affronter sa différence…
Oui, on le dirait sorti d’une autre planète. Il a un visage d’ange et c’est comme si sa beauté excitait la cruauté des autres. C’est un objet de sadisme pour ses camarades et un objet de honte pour sa famille. Mais c’est précisément sa grâce et cette féminité avérée qu’il a en lui – la cause de toute cette violence – qui vont lui permettre de trouver une voie singulière et nourrir sa créativité.

Marvin ou la belle éducation

Un film de Anne Fontaine

 

France – 2017
Durée : 1h53

 

Scénario : Pierre Trividic, Anne Fontaine
Photographie : Yves Angelo
Montage : Annette Dutertre

 

Avec : Finnegan Oldfield, Grégory Gadebois, Vincent Macaigne, Jules Porier, Charles Berling

Bande-annonce

Séances

  • Mer 22 Nov 2017 - 14h - 16h - 20h
  • Jeu 23 Nov 2017 - 16h - 18h
  • Ven 24 Nov 2017 - 20h30
  • Sam 25 Nov 2017 - 14h - 16h - 20h
  • Dim 26 Nov 2017 - 16h - 18h
  • Lun 27 Nov 2017 - 16h - 18h - 20h15
  • Mar 28 Nov 2017 - 16h - 20h
  • Mer 29 Nov 2017
  • Mer 6 Dec 2017