Envoyez nous un message

Merci de bien vouloir compléter les champs obligatoires *









Où nous trouver ?

Contact

Le Moulin du Roc – Scène nationale
9 boulevard Main
CS 18555 - 79025 Niort Cedex
Horaires guichet billetterie :
> mar/ven 12h30 – 19h30
> sam 14h – 19h30
> dim/lun Billetterie cinéma uniquement
> Vacances scolaires :
> mar/sam 14h00 – 19h30
> dim/lun Billetterie cinéma uniquement
Informations / Réservations : 05 49 77 32 32
Administration : 05 49 77 32 30

Infos

Moulin du roc

Mass BSpectacle

Chorégraphie : Béatrice Massin

 

Musique :

Jean Sébastien Bach

Extraits de la Messe en si mineur

(Frans Brüggen – Netherlands Chamber Choir

Orchestra of the 18th century)

György Ligeti

Extraits du Continuum

1ère Etude pour orgue Harmonies

Poème symphonique pour 100 métronomes

 

Avec :

Lauren Bolze, Lou Cantor, Benjamin Dur, Rémi Gérard, Philippe Lebhar,

Marie Orts, Edouard Pelleray, Bérangère Roussel, Chloé Zamboni,

Thalia Zilloti

 

Scénographie : Frédéric Casanova

Lumières : Caty Olive

Création sonore : Emmanuel Nappey

Costumes : Clémentine Monsaingeo

 

  • Danse baroque

  • Tarif B : de 10 à 32€

  • Durée : 1h00

Extrait

Mouvements
Mass B
De Béatrice Massin - Cie Les fêtes galantes

Béatrice Massin fait surfer le baroque

 

Avec une équipe de dix danseurs issus d’écoles et de parcours diversifiés, la chorégraphe, grande architecte novatrice de la danse baroque, fait dans Mass B le pari de la jeunesse et de l’avenir en se tournant vers une nouvelle génération d’interprètes et de créateurs. Sur des œuvres du compositeur contemporain György Ligeti et la Messe en si mineur de Jean-Sébastien Bach, elle établit un lien fort entre danse contemporaine et danse baroque pour rendre hommage aux migrants de toutes les époques.

 

Entre mobilité spatiale et amplitude du mouvement, cette fresque humaine chorégraphie l’errance des populations à la recherche d’un avenir meilleur, le combat des forts et des faibles, les corps s’agrippant aux uns ou repoussés par les autres, la marche de l’individu qui chute, qui se relève et rejoint le groupe pour danser, se reconstruire, et se réinventer au final dans un formidable élan de joie.

 

La scénographie de Frédéric Casanova et les jeux de lumières de Caty Olive, proches collaborateurs de Christian Rizzo, figurent des espaces abstraits où se déploie le crescendo chorégraphique comme un souffle euphorisant, une élévation spirituelle, un élan de vie contre la morosité du monde.

 

Béatrice Massin révèle avec éclat la gestuelle baroque sous les postures contemporaines. Et l’on se réjouit de cette fougue, de ce désir de s’étirer le plus possible vers le haut.

Emmanuelle Bouchez – Télérama

 

 

Site officiel de la compagnie