Envoyez nous un message

Merci de bien vouloir compléter les champs obligatoires *








Où nous trouver ?

Contact

Le Moulin du Roc – Scène nationale
9 boulevard Main
CS 18555 – 79025 Niort Cedex
Horaires de l’accueil-billetterie du 19 oct. au 26 nov. :
> Du mardi au vendredi : permanence téléphonique de 14h à 17h et accueil-billetterie de 17h30 à 20h30
> Le samedi : accueil-billetterie de 13h30 à 19h
> Le dimanche : la billetterie cinéma est ouverte aux horaires des séances
Informations / Réservations : 05 49 77 32 32
Administration : 05 49 77 32 30

Infos

Moulin du roc

SongsSpectacle

Mise en scène : Samuel Achache
Direction musicale : Sébastien Daucé

 

Avec :
Jeu : Margot Alexandre, Sarah Le Picard
Violes : Louise Bouedo, Etienne Floutier, Mathilde Vialle
Orgue et virginal : Sébastien Daucé
Harpe : Angélique Mauillon
Clavecin : Arnaud de Pasquale
Flûte : Lucile Perret
Baryton, basses : René Ramos-Premier
Alto : Lucile Richardot
Théorbe : Thibault Roussel

 

Scénographie : Lisa Navarro
Dramaturgie : Sarah Le Picard
Collaboration à l’écriture : Julien Villa
Costumes : Pauline Kieffer
Lumières : César Godefroy
Crédit photo : Jean-Louis Fernandez

  • Théâtre musical

  • Tarif B : de 10 à 33€

  • Durée : 1h40

  • Salle numérotée

  • Avec le soutien de l’Onda

Musiques et voix
Songs
Samuel Achache / Sébastien Daucé / Ensemble Correspondances

Fantaisie à l’anglaise au coeur de la mélancolie, ou l’accord parfait du théâtre et du chant lyrique.

 

Songs repose sur un disque d’airs anglais du XVIIe siècle, Perpetual Night, enregistré par le chef Sébastien Daucé avec l’Ensemble Correspondances et la mezzo Lucile Richardot, paru en avril 2018 chez Harmonia Mundi et maintes fois récompensé.

 

Fidèle à son style de création foutraque et vertigineux, érudit et inventif, Samuel Achache met en lumière cette Nuit Perpétuelle. Il mêle physiquement la musique au théâtre en épousant les états d’âme d’une jeune femme qui fuit sa noce avant de dire « oui » et entreprend de remonter le fil de ses souvenirs pour trouver des raisons de vivre.

 

Dans un décor spectral recouvert de cire – matière dont on fait les songes, tantôt molle, tantôt figée – la musique sublime et l’humour absurde font bon ménage et s’enlacent avec esprit. C’est à la fois drôle et émouvant, Songs nous offre autant de raisons de pleurer que de rire.

 

 

L’impact du timbre de Lucile Richardot, avec ses résonances presque masculines, l’éloquence, l’ornementation semblant librement jaillir de l’instant sont irrésistibles (…) Les instrumentistes jouent par coeur, se déplacent au plateau, participent à l’action, et chantent même à l’occasion.
Thierry Guyenne / Opéra Magazine