Envoyez nous un message

Merci de bien vouloir compléter les champs obligatoires *









Où nous trouver ?

Contact

Le Moulin du Roc – Scène nationale
9 boulevard Main
CS 18555 - 79025 Niort Cedex
Horaires guichet billetterie :
> mar/ven 12h30 – 19h30
> sam 14h – 19h30
> dim/lun Billetterie cinéma uniquement
> Vacances scolaires :
> mar/sam 14h00 – 19h30
> dim/lun Billetterie cinéma uniquement
Informations / Réservations : 05 49 77 32 32
Administration : 05 49 77 32 30

Infos

Moulin du roc

TraviataSpectacle

D’après La Traviata de Giuseppe Verdi

En français et italien, parlé et chanté.

Conception : Benjamin Lazar, Florent Hubert et Judith Chemla

Mise en scène : Benjamin Lazar

Direction musicale : Florent Hubert

Avec : Florent Baffi, Damien Bigourdan, Jérôme Billy, Elise Chauvin, Judith Chemla, Renaud Charles, Axelle Ciofolo, Myrtille Hetzel, Bruno Le Bris, Gabriel Levasseur, Sébastien Llado, Benjamin Locher, Marie Salvat

Arrangement : Florent Hubert et Paul Escobar

Chef de chant : Alphonse Cemin

Scénographie : Adeline Caron

Costumes : Julia Brochier

Maquillages et coiffures : Mathilde Benmoussa 

Extrait vidéo : Images et réalisation : Charles Mignon

Photo noir & blanc : 1987 The Peter Hujar Archive LLC-Courtesy Pace-MacGill Gallery-New York and Fraenkel

  • Art lyrique

  • Tarif A : de 10 à 38€ (salle numérotée)

  • Durée : 2h00

  • Création

Extrait

Musiques et voix
Traviata
Vous méritez un avenir meilleur

L’incandescente Judith Chemla s’empare du rôle de Violetta.
La musique de Verdi, le livret inspiré de La Dame aux camélias de Dumas fils et l’interprétation de la Callas participent de la légende de La Traviata. Un parfum tenace de réalité flotte dans cet opéra, comme si la vie et la mort de Violetta, « femme dévoyée » avaient quelque chose de plus vrai que celle des autres héroïnes lyriques. Cette longue fête qui se conclut dans la ruine et la mort fascine toujours par la beauté de ses excès. Dans un même espace, les musiciens mêlés aux chanteursacteurs explorent la fougue lyrique de Verdi autant qu’ils incarnent les personnages du roman. L’idée des trois concepteurs est bien d’entrelacer les œuvres pour faire naître une alchimie de jeu entre le parlé et le chanté, entre le français et l’italien. Chanter pour dire plus, pour dire autrement, pour exprimer autre chose…

 

 

 

 

Site officiel de la compagnie